© 2019 par lab N360

La vision nordique de P.G.L. architectes

Analyses, critiques et propositions d’interventions sur huit projets construits ou imaginés pour le Nunavik et Nunavut.

Mémoire de recherche création :

Maîtrise en design de l'environnement

Par Fayza Mazouz

Sous la supervision de Patrick Evans

École de design / UQAM

A Northern Vision, by P.G.L. architects.  Analysis and proposals for eight built and imagined projects in Nunavik and Nunavut.

Ce projet de recherche s’intéresse à un volet peu discuté du patrimoine architectural moderne nordique du Nunavik et du Nunavut : la série de projets construits et imaginés par PGL architectes depuis la fin des années soixante. Symbole du renouveau d’une autre époque, le panneau préfabriqué multicouches en matières composites, communément appelé panneau de fibre de verre se démarque encore, cinquante ans après, par sa résistance et par son identité unique dans le paysage urbain arctique. Néanmoins, cette vision d'autrefois rencontre parfois des difficultés à évoluer avec les mœurs des communautés actuelles. Oubliés, contestés ou célébrés, l’image des projets de « fibre de verre » ponctue par strates le parcours inégal d’une révolution constructive au sein d’un Nord pluriel et changeant. Archives, étude de terrain et témoignages permettront de dresser un portrait plus juste de la situation des projets de P.G.L encore sur pieds et des enjeux relatifs à leur devenir.

This research project focuses on a forgotten part of the Canadian modern heritage that remains in Nunavik and Nunavut since the late sixties: the series of buildings built or imagined by the Montreal-based firm P.G.L. architects. Emblematic of an epoch, the prefabricated glass-reinforced polyester panels, more commonly known as fibreglass panels, still stands apart to this day, 50 years later, by its resistance and unique identity in the arctic landscape. However, this concept of a struggling relationship between the communities and the environment in the Great North had its day. Forgotten, contested or celebrated, the symbolic held by the “fibreglass projects” tints in layers the fractured path of a unique construction method within a constantly evolving North. Archives, field surveys and testimonies will allow us to accurately portray the current situation and issues concerning PGL’s buildings left standing.

Ce projet de recherche est financé par le partenariat de recherche Habiter le Nord québécois.

This research project is funded by the Living in Northern Quebec research partnership.